Quelles sont les étapes à suivre pour obtenir des indemnités pour une maison assurée qui a été victime d’un cambriolage ?

Est-ce que vous avez déjà souscrit votre maison à l’assurance habitation ? Si vous l’avez fait, vous n’avez plus rien à craindre quand vous serez cambriolé. Quand vous serez cambriolé, votre assurance habitation pourra vous couvrir. Cependant, il faut suivre des démarches. Puisque pour bénéficier des indemnités, il y a un processus à suivre. Vous allez faire ces démarches dans les détails de cet article.

Le rassemblement des preuves qui témoignent de la véracité de la situation

Dans ce cas précis, nous parlons d’un cambriolage à la maison. Quand vous êtes victime de cambriolage, la première chose à faire est de faire constater les dégâts causés. Même s’il va s’agir d’une vitre qui est détruite ou un verrou qui est endommagé, il n’y a pas de moyen pour sauter cette étape. Vous trouverez plus d’informations sur la nécessité de porter plainte pour faire constater le sinistre ici. Par ailleurs, pour faire constater le sinistre, il faudra se rendre dans une brigade de gendarmerie ou dans un commissariat de police qui ne serait pas trop loin. Pendant que vous faites constater le cambriolage dont vous avez été victime, ce serait une occasion pour lister vos biens emportés ou détruits.

Mettre au courant la compagnie d’assurance

Après avoir fait constater le cambriolage, il faut maintenant aller informer la compagnie d’assurance ou votre assureur habitation. De nos jours, vous pouvez vous servir de courriels électroniques pour joindre votre assureur. Mais attention à ne rien rater des détails sur la situation. Pendant que vous serez en train de mettre au courant votre assureur, vous pourrez alors estimer une valeur totale de tous les biens endommagés.

La recherche des informations sur les modes d’indemnisation

Dans le processus d’obtention des indemnités, il faut rester tout de même rester sur ses gardes. Vous devez connaître dans les moindres détails les modes d’indemnisation. Cela vous évitera les éventuels problèmes liés aux différents modes de remboursement.